Les noms de domaines négligés par les PME/PTE

jeudi 10 février 2011 @ 14:00 posted by Nicolas MATA

Les entreprises négligent les noms de domaines dans leurs stratégies de communication et marketing.

Très peux d’entreprises peuvent se targuer de gérer une vrai politique de nommage. Elles pensent à tort que les noms de domaines ne sont pas important.  Si vous êtes une de ces entreprises qui prennent à cœur l’enregistrement de mot clés dans vos noms de domaine et que vous faites tout ce qu’il faut pour être les mieux placés sur les moteurs de recherches aussi grâce au référencement naturel….

le marketing viral ou réseaux sociaux et autres techniques de positionnement stratégiques alors vous êtes sur la bonne voie. Lorsque l’on sait qu’une majorité importante des internautes reste sur la première page des moteurs de recherche pour trouver l’information souhaitée. Nous pouvons assurez que si vous n’êtes pas sur la première ou deuxième page de Google ou Yahoo, vous perdez de l’argent.
Afin de se protéger, une société pense tout d’abord à déposer une marque soit via l’INPI (Protection de la marque seulement en France), communautaire ou internationale sur certaines classes assujetties à son domaine d’activité sans se soucier de réserver les noms de domaine.  Un tiers peut dès lors réserver ceux-ci  et les utiliser dans un secteur d’activité différent en toute bonne foi, sans que celui-ci puisse être inquiété par une quelconque attaque juridique.

Une personne de mon entourage m’a dit il y a quelques jours: « mon amie a déposé à l’INPI le nom de sa société , son nom est donc protégé ». Outre le fait que son amie est en auto-entrepreneur, que la marque est déposée en son nom propre, elle n’a cru bon de ne pas déposer le ou les noms de domaines qui auraient pût l’intéresser; du moins le .FR et le .COM. Je lui est donc conseiller de réserver 2 ou trois extensions pour son nom pour créer une adresse email et petit site web afin de pouvoir communiquer plus professionnellement, avant qu’une tierce personne le dépose à sa place et qu’elle l’utilise dans un secteur d’activité différent.

Les dépenses dès lors engagées pour la protection de son nom via l’INPI auront été inutiles pour la protéger contre la prise des noms de domaines contenant son nom.

L’entreprise doit penser avant même sa création à sa protection, rechercher en amont si son nom existe déjà, si des marques sont déposées et sous quelles classes, et si les noms de domaines sont libres à l’achat et sous quelles extensions.

Elle devra alors penser à positionnement stratégique avec des actions marketing (Achats de mots clés, Référencement naturel, Marketing Viral, Ergonomie Incitative, Contenus informationnels, Protection des marques) avant de pouvoir développer une vrai politique de nommage de l’entreprise, de ses produits et de ses marques.

Les noms de domaine sont une affaire d’experts et de spécialistes. Le directeur Marketing ou de la communication connaît très bien ses clients, ses produits, son marché mais ne prend que très rarement en compte les noms de domaines dans sa stratégie ou politique de communication.

Les sociétés qui enregistrent des noms de domaines ne le font principalement que d’une manière défensive

* Lutte contre le cybersquatting et le typosquatting
* Protection de leur noms ou marques

sans penser au développement durable d’enregistrement de noms de domaines avec des mots clés pour l’entreprise que les moteurs de recherches pourront trouver plus facilement. Certaines grosses entreprises développent depuis quelques années une politique de nommage incluse dans la stratégie Marketing et elles se portent très bien sur le NET.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.